10.000 abonnés YouTube : MERCI !

 

.

.

.

Chers amis traders,

Chers abonnés de la newsletter,

.

Merci à tous pour l’intérêt que vous portez à mon travail, pour la fidélité que vous m’avez témoigné.

Ce n’est pas mon habitude de « surveiller les compteurs », mais je viens en effet de me rendre compte que la chaîne YouTube a atteint les 10.000 abonnés !

Jamais je n’aurais pensé même en atteindre 1000, ou même 500.

 

Lorsque j’ai commencé à poster quelques vidéos, c’était juste à titre personnel, pour éventuellement partager avec quelques uns.

J’ai été surpris de voir que quelques personnes s’abonnaient, puis de plus en plus.

Et aujourd’hui c’est fait, la chaîne YouTube est bien lancée, et je suis heureux qu’elle puisse plaire.

 

Aussi, laissez-moi vous parler un peu de mes débuts, et aborder un bref aperçu sur l’avenir…

 

Mes premiers pas dans l’investissement, ce n’était pas en Bourse, mais dans le domaine de l’immobilier. Je peux remercier ma mère qui m’avait préparé le terrain, et m’avait appris quelques bases. A l’heure actuelle comme vous vous en doutez, je suis toujours investisseur, mais là n’est pas l’objet de mes propos. D’ailleurs je ne suis pas du tout un fin connaisseur, je me suis contenté du schéma classique « achat à crédit – location – remboursement en 12 à 20 ans », ce que tout le monde peut faire si le banquier accepte le prêt évidemment (et bien entendu, il faut avoir pensé à profiter de la baisse des taux pour renégocier l’emprunt).

 

J’ai débuté très doucement en bourse dans les années 2000, avec l’ouverture d’un compte-titres et d’un PEA. Je n’avais aucune stratégie, aucun projet concret en bourse.

En fait, je l’ai fait car ma mère m’avait recommandé de diversifier mes placements.

Même si elle n’a jamais été intéressé par la bourse et en avait peur car « ça monte et ça descend sans cesse, et un jour ça se casse la gueule !« , pour reprendre ses propos, elle a eu la sagesse de comprendre l’importance de la diversification.

Aussi avais-je quelques titres en portefeuille, mais sans adopter de méthodologie. Je me rappelle notamment de Natixis, acheté à son plus haut en 2006, et revendu quelques années plus tard avec une énorme perte…

 

En 2015, ma mère décéda brutalement. Suite à ce douloureux événement, j’ai repris toutes mes affaires en main. J’ai allégé la part de l’immobilier qui était de loin prédominante, et j’ai mis plus en bourse et en assurance-vie. Comme je l’ai répété plusieurs fois, plus de 90% de mon capital est réparti entre ces 3 piliers : immobilier, bourse et assurance-vie.

 

Ici, je vais vous parler de la part spéculative qui certes ne représente que 10%, mais qui détient les meilleures perspectives d’évolution.

Tenter de spéculer sur les oeuvres d’art ne m’a pas intéressé, mais je reconnais que cela pourrait être intéressant. Encore faut-il être connaisseur et être suffisamment capitalisé. Aussi, je ne parlerai que du trading, qui représente mon activité spéculative.

J’ai découvert le trading en 2012/2013. Au début, je me disais :

Jamais je ne « ferais de la bourse », ça va me prendre trop de temps, ça va être trop prenant !

 

Le premier contact que j’ai eu sur internet, c’était avec « Ioannis », que je remercie pour sa gentillesse ; encore récemment, 7 années plus tard, nous avons eu un petit échange par email.

En 2013, il me disait trader très simplement : dans le sens montré par les points pivot en intraday, et uniquement avec le Parabolic SAR en graphiques daily ou H4.

La méthodologie sur le Parabolic SAR ? Rien de plus simple : suivi de la tendance de ce seul et unique indicateur !

Vous l’avez sur le site clubforex1.fr

 

Oui, car début 2014, avec son accord j’ai repris le nom de son ancien site internet, pour « poursuivre son oeuvre », à savoir la diffusion de son approche très simple : « Parabolic SAR » et rien d’autre.

 

Je pensais m’arrêter là. Puis petit à petit je me disais que c’était bien trop limitatif, et j’ai commencé à étoffer le site avec quelques articles.

Bien que certaines de ces stratégies aient été publiées très anciennement (à partir de 2014), encore en 2020 je reçois des messages d’utilisateurs me disant qu’ils utilisent une ou deux de ces stratégies avec succès, sur le Forex comme je l’ai montré, ou avec plus d’efficacité sur des indices par exemple.

 

En 2015, j’ai reçu une invitation de M. Arnaud Trepat, cofondateur de Prorealtime. Je le remercie pour son accueil, son ouverture d’esprit et sa disponibilité.

J’ai pu réaliser le sérieux et la fiabilité de l’entreprise, ainsi que des courtiers partenaires de Prorealtime.

Sans entrer dans les détails, il m’a suggéré l’idée d’ouvrir le site doctrading.fr, consacré au trading algorithmique à l’aide du logiciel Prorealtime.

 

Commençant à recevoir quelques messages, et comme il est dur d’expliquer avec des images, j’ai commencé à faire quelques vidéos YouTube.

et quelques autres…

et encore d’autres…

et finalement cela est devenu un loisir, alors j’en ai fait quelques autres…

et après une petite par semaine…

et recevant des messages, j’y répondais parfois avec des petites vidéos…

et d’autres…

Jusqu’à maintenant où je viens de me rendre compte que nous avons franchi la barre des 10.000 abonnés sur la chaîne YouTube !

 

Jamais je n’aurais imaginé cela, pas même dans mes rêves.

En fait je n’en rêvais même pas, je ne cherche pas à faire de l’audience, je me contente de mettre une vidéo en ligne.
C’est devenu une habitude, un petit plaisir de la semaine, que je suis heureux de partager.

 

Voilà, c’est fait.
Je pourrais m’arrêter là.

Oui, j’ai bien des raisons de pouvoir, ou de devoir m’arrêter.

 

Le trading n’est pas mon métier. Le blogging est un loisir.
Mais des loisirs et des activités, on peut en avoir d’autres, on peut aussi en changer.

Sans entrer dans les détails… entre musique, jeux vidéos et jeux de société, sport, religion, lecture, voyages…

Mes activités sont diverses, je peux aussi très bien en changer à tout moment selon mes envies et mes disponibilités. Cela vaut aussi pour le blogging.

 

Et aussi, il ne faut pas perdre de vue qu’entretenir les sites clubforex1.fr et doctrading.fr demande du temps.

A commencer par les messages reçus par email, j’en ai reçu jusqu’à une quarantaine par jour, et j’y réponds toujours ! Essayez d’imaginer, rajouter une à deux heures de travail à vos occupations quotidiennes…

Je vais même l’avouer : être blogueur, c’est aussi un bon prétexte pour divorcer, car cela peut être très (trop) prenant…

 

Et enfin ce dont je ne parle pas… Des attaques assez régulières, tentatives de piratage, d’escroquerie, insultes et menaces.

Oui ! C’est la face obscure du blogging.

Je ne cherche qu’à rester tranquille dans mon coin. Heureusement j’ai un côté « zen » qui conforte mon caractère serein.

 

Et pourtant, je suis bien là, et je n’ai pas l’intention d’arrêter pour le moment, soyez rassurés !

 

Alors je me permets de terminer avec un petit mot sur des possibles projets.

Des projets, j’en ai pas mal en tête.

 

Je vais rester simple et résumer ainsi.

J’oriente de plus en plus mon trading vers une méthodologie en graphiques daily, « end of day », ce qui va me libérer un maximum de temps en journée. Le temps livre est ô combien précieux (référence à un de mes anciens articles).

Car j’ai bien l’intention de pouvoir profiter un maximum de mes journées.

Je tenterai peut-être de coder mon ultime stratégie de trading, mais pour l’instant je suis confronté à un obstacle technique, et aussi surtout au manque de temps.

Je pense aussi à apporter quelques petites améliorations que j’ai en tête, au sujet des autres algorithmes.

 

Et peut-être…

Il est possible que progressivement je sois moins actif en blogging sur les sites clubforex1.fr et doctrading.fr, pour me consacrer à quelques uns de mes autres loisirs.

Par exemple la musique, le sport…

 

Je préfère rester discret sur ma vie privée, pour des raisons compréhensibles.

Avant tout, ma vie de famille est ce qu’il y a de plus important, mon couple et mon foyer. C’est ma priorité, et n’en déplaisent à certains, je n’ai pas l’intention d’être une « machine à produire des articles de blog » si je n’en ai plus envie un jour…

 

Mais d’ici là, je suis heureux votre fidélité qui m’accompagne.

MERCI à tous pour vos soutiens.

Je vous souhaite une excellente semaine, et vous dis à très bientôt

Bien cordialement,

.

.

 

Share Button
Updated: 20 octobre 2020 — 19:14