Mois : mai 2015

Swing trading, Day trading, Scalping : que choisir ? (2)

Cet article fait suite à la page 1 de « Swing Trading, Day Trading, Scalping : que choisir ? »

 

Récemment, un de mes sympathiques correspondants m’a fait remarquer qu’avec une stratégie de swing trading, comme l’algorithme « Swing CAC M30 » qui l’intéressait, ne pouvait pas être aussi « rentable » qu’une stratégie de Day trading ou de scalping.

 

Voici ma réponse par e-mail :

 

Rebonjour,

J’ai longtemps pensé comme vous… c’est comme ça que j’ai perdu 10.000 euros à mes débuts, soit les 2/3 de mon capital…
Le swing trading peut paraître moins « rentable », mais c’est de très loin le plus facile et le plus stable. Pas de mauvaises surprises (gaps, news, problème de passages d’ordres, etc.).
En Day Trading, je ne conserve personnellement que des stratégies « automatiques ».
C’est aussi relatif concernant les gains.
Si vous avez 10.000 euros de capital, avec « Swing CAC M30 » vous pouvez espérer à la fin de l’année en avoir 15.000 à 40.000 selon le risque que vous prenez.
Si vous avez 2.000 euros de capital, vous pouvez espérer 3.000 à 8.000 à la fin de l’année, ce qui est déjà énorme !
Si vous gagnez 50% de votre mise par an, au bout de 15 ans vous avez gagné (1,5 puissance 15) = 437 fois votre mise.
Si vous partez de 1000 euros, une stratégie à 50% annuelle vous envoie votre capital à plus de 400.000 euros (hors commission / impôts).
Personnellement, j’ai commencé à mettre 2.000 euros sur un algorithme pour le CAC40, avant de passer à 10.000 euros sur « Swing CAC M30 ». Après un mois d’utilisation j’en suis à près de 20% de gains !
A titre d’exemple, en bourse ou sur le forex, un professionnel réalise environ 20% à 30% de plus-value annuelle maximum (sans levier pour la bourse). Personnellement je fais entre 10% et 30% pour la bourse (capital 100.000 euros), et un peu moins de 100% pour le forex (capital 10.000 euros). J’investis aussi 69.000 euros restants sur mon PEA.
Si vous espérez gagner tous les mois 1000 euros à partir de 2000 euros (comme je le croyais possible à mes débuts)… rien ne vous empêche d’essayer avec d’autres stratégies. J’avoue être incapable de vous donner autant avec les miennes.
Par contre, dans quelques mois lorsque votre capital aura fondu (et il y aura 99,9% de chance que cela se produise avec un tel niveau de risque), on en reparlera… et vous verrez que j’ai raison !
Bien sûr, il y a eu des exceptions comme Dan Zanger qui a converti 11.000 dollars (la vente de sa moto) en 27.000.000 dollars en un an… Vous savez quoi ? Il faisait exclusivement du swing trading !
L’avantage de l’algorithme est qu’il est « automatique » et n’implique pas les émotions.
Personnellement, sur 100.000 euros de capital dédiés à la bourse, 80.000 sont dédiés au trading algorithmique (mon algorithme Swing CAC 40 et deux autres algorithmes que j’ai achetés pour près de 1000 euros, et j’en suis très content d’ailleurs car ils me font plus de 50% annuels) ; et seulement 20.000 sont dédiés au trading manuel classique.
Pour le forex j’en suis encore au trading manuel ; mais dès que je mettrai au point mon « super » robot de trading (qui devrait faire 10% par mois, mon objectif), je passe à 100% en automatique ! D’ailleurs, la majorité des transactions sur le forex sont faîtes par des algorithmes.
N’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations.
Le sujet me passionne.
Cordialement,
Marc

PS : 

loi de Pareto :
20% des causes sont responsables de 80% des effets.
C’est pareil en trading : une stratégie qui vous fait prendre 3 positions par jour ne sera pas plus rentable qu’une stratégie qui vous fait prendre 3 positions par mois…
A titre d’exemple sur le Forex.
Tandis que 90% des traders se sont ruinés depuis l’été 2014, celui qui n’avait lancé qu’un seul ordre « short » en graphes hebdo est toujours en position short, avec un gain actuel de plus de 21.000 pips.
A bon entendeur, Salut !
Enfin, voici un dernier article très intéressant :
Share Button
 CopyrightFrance.com mentions légales Frontier Theme