Le paresseux qui gagne !

Bonjour à tous,

 

Il y a un paradoxe communément admis en trading :

Le trading sur les unités de temps supérieures génère souvent plus de gains que le trading sur les unités de temps inférieures / intraday.

Pourtant, il est évident qu’il y a plus d’occasion sur les unités de temps inférieures.

 

Alors, comment expliquer ceci ?

Est-ce que le trader paresseux, qui ne trade qu’avec des graphiques journaliers, gagne vraiment plus que celui qui s’acharne plusieurs heures par jour devant l’écran ?

 

En fait, il n’est pas plus paresseux, il est juste plus futé. Ou il est juste au courant d’une constatation simple : en adaptant sa stratégie de trading à plusieurs valeurs adaptées, on peut en tirer des signaux de meilleure qualité.

 

Attention, cela ne veut pas dire qu’il faut délaisser le trading intraday, loin de là !

A chacun son type de trading. Et beaucoup de traders intraday feront bien mieux qu’en « enfance of day ».

 

Et d’ailleurs, trader en intraday ne signifie pas forcément prendre 10 ou 15 signaux par jour.

À titre d’exemple, mon approche « Day Trading 1 » ne prend que un ou deux signaux par jour maximum, il peut y avoir quelques jours sans signes, car on vise les meilleurs probabilité de gain avec le meilleur ratio reward / risk.

 

Vous comprenez maintenant pourquoi je présente les stratégies de trading Forex notamment sur les unités de temps supérieures (Daily / End of Day, ou H4).
Ça ne veut pas dire qu’on ne peut pas traîner sur des graphiques H1, voire M15. En fait tout dépend de la stratégie utilisé.
Ainsi, trader avec des patterns chartistes nécessite des unités de temps plus élevées. Tandis que trader avec l’indicateur Ichimoku est tout à fait faisable avec des timeframes plus petits.

 

Bon trading. Sans oublier de respecter votre money management !

Bien à vous,

.

.

Share Button
Updated: 11 octobre 2020 — 13:00