Une vieille formule gagnante

Bonjour à tous,

 

J’espère que vous avez passé une bonne semaine.

En 2 parties, nous allons revoir cette « veille formule gagnante ». Une constatation simple qui pourra aider les débutants en trading / ceux qui ne sont pas encore gagnants dans leurs investissements.

.

.

Article : « Le paresseux qui gagne ! »

 

Il y a un paradoxe communément admis en trading :

Le trading sur les unités de temps supérieures génère souvent plus de gains que le trading sur les unités de temps inférieures / intraday.

Pourtant, il est évident qu’il y a plus d’occasion sur les unités de temps inférieures.

 

Alors, comment expliquer ceci ?

Est-ce que le trader paresseux, qui ne trade qu’avec des graphiques journaliers, gagne vraiment plus que celui qui s’acharne plusieurs heures par jour devant l’écran ?

 

En fait, il n’est pas plus paresseux, il est juste plus futé. Ou il est juste au courant d’une constatation simple : en adaptant sa stratégie de trading à plusieurs valeurs adaptées, on peut en tirer des signaux de meilleure qualité.

Cela ne veut pas dire qu’il faut laisser de côté le day trading, loin de là ! Je vous ai expliqué les détails dans l’article concerné.

.

.

Et maintenant, revoyons l’adage « Sell in May, Buy in October ».

La vidéo vous remontre que cette approche est profitable plus de 80% du temps.
Tout comme lors des années de crise de 2001-2002 et 2008, cette année 2020 n’a malheureusement pas profité à cet adage.
Cependant, nous observons bien que graphiquement, nous sommes toujours sur une approche haussière sur le long terme.

 

En bon père de famille, en appliquant simplement ce principe, on est profitable plus de 80% du temps, et on fait mieux que la majorité des gens qui spéculent !

Oui, c’est la réalité.

Bien entendu, pour optimiser les performances il faut aussi adopter une bonne stratégie de long terme, et diversifier ses placements.

A ce sujet, je vous invite à relire l’article : « De l’importance de diversifier »

 

Vous comprenez pourquoi 90% de mon capital est réparti entre l’immobilier, l’assurance-vie, et l’investissement long terme en bourse.
Rien à voir avec la spéculation en swing trading sur actions, j’ai bien dit l’ INVESTISSEMENT en bourse !

Car investir n’est pas spéculer : on ne cherche pas à acheter et revendre plus cher, mais à obtenir un rendement, c’est complètement différent.

Si vous débutez et que vous n’avez pas encore construit votre portefeuille de rendement, il n’est jamais trop tard !

.

.

Pas besoin de rester des heures par jour devant l’écran pour trader, nous ne sommes pas tous faits pour être des day traders / scalpers ; cette approche peut certes faire gagner beaucoup et véritablement être une activité principale à temps plein, mais demande beaucoup de temps et de savoir faire.

Ceci dit, à chacun de trouver son style de trading. Dans cette newsletter, je vous ai juste donné une petite piste complémentaire.

.

Je vous souhaite une excellente semaine,

Bien cordialement,

 

.

https://www.youtube.com/watch?v=5aYYsEh3F-k

Share Button
Updated: 14 octobre 2020 — 15:58